Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 11:43
Terre Ame et Société ( notes de lecture)

Nous partageons tous le même constat amer sur notre vision du monde : déconnectés d'un certain sens du Divin, nous nous sommes éloignés de la nature. Appelons cela de l'écologie si vous le souhaitez, mais pas l'écologie qui prend naissance dans la peur des cataclysmes qui s'annoncent, mais une écologie intérieure qui prend la nature comme partenaire de nos vies.

Il faut retrouver une complicité entre la Terre nourricière et nos aspirations: c'est la Terre qui nous nourrie, si nous gaspillons, si nous méprisons cette terre, alors nous n'aurons plus de quoi manger ou boire. Sans conscience de la terre, nous n'assurerons pas la continuité de la vie sur la Terre. Le gaspillage n'est pas simplement une notion morale, au delà du simple fait que d'avoir trop, empêche un autre d'avoir seulement, le gaspillage est un pillage de la Terre : ce que la nature met des millions d'années à faire, nous avons mis quelques années à défaire. Ce que nous gaspillons aujourd'hui ne sera pas disponible pour les générations futures, vos enfants, cette génération qui vent juste après nous et que vous avez enfanté.

Il faut retrouver une harmonie avec notre âme, corrompue par cette fausse idée que le fait d'être unique nous donne le droit d'imposer aux autres ce que nous sommes. Nous sommes une simple cellule dans un corps immense. Nous sommes microcosme dans un macrocosme. Et si notre moi est malade, malade d'avidité, d'orgueil, nous contaminerons les autres cellules proches pour rendre finalement le corps tout entier malade.Nous sommes tous singuliers, pourquoi chercher à tout prix d'imposer cette singularité alors que c'est dans l'échange de diversité que naît des richesses.Nous ne sommes qu'un organe risible du corps de cette Terre.

Il faut une nouvelle société : un arbre ne mange pas ses fruits mais il les offre à ceux qui ont faim, une rivière ne boit pas son eau, elle la propose à ceux qui ont soif...l'arbre et l'eau sont présent depuis plus longtemps que l'homme, et nous nous buvons et mangeons le profit de nos actions. Nous avons oublié le bien commun, le sens de la solidarité.Le politique n'a plus d'ambition de nous donner des èspèrances sur le futur, mais n'aspire qu'à nous faire peur pour que nous pérénisions sa place. Il n'y a plus d'idéologie, mais une pensée unique d'expansion du soi et donc du consumérisme. La corruption de nos dirigeants apportent de la frustration et de la colère, même ici chez nous : regardez ces élus condamnés et qui reviennent sans vergogne se faire re-élire et profiter de leur retraites volées .Parents et éducateurs ont une grande responsabilité.

Nous sommes redevables de la nature puisqu'elle nous permet de vivre, nous sommes redevables aux générations d'avant pour toute l'évolution apportée au fil des siècle. Mais nous sommes arrivés à un croisement : nos sociétés sont devenus de plus en plus industrialisées et dénigrent le secteur agricole au profit du tertiaire, nous sommes devenus des trop pleins, que nous commençons à payer à force de créer des rapports inégaux partout dans le monde. Seule la Nature permet de rassembler et fédérer nos différences et oeuvrer pour un but commun : le maintient de la vie de l'homme sur Terre.

(Note sur l'article de Satish Kumar dans Ultreia)

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens