Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 06:49
Une  Année Dessinée

Petit moment de plaisir et de bonheur dimanche matin alors que le vent et la pluie frappaient aux carreaux. Confortablement calé sur le fauteuil de Frédo, à la lueur de la lampe de bureau, je me mis à fouiller sur la table basse du salon. J’inventorie la pile de journaux et de livres entassés. J’y découvre de vieux Charlie Hebdo, mon roman ( excellent choix !), Le Télégramme de Brest et un livre volumineux : Une Année Dessinée.

Recueil d’histoires amusantes ou non, d’anecdotes de libraires ou de citations. J’ai partagé le quotidien des libraires, me rappelant ainsi qu’à 20 ans j’avais travaillé dans une librairie de Bagnols sur Cèze le temps de la rentrée. L’odeur du papier, les cartons durs qu’on découpe au cutter suffisamment appuyé mais pas trop pour ne pas endommagé les livres, la mise en rayons, le pointage des nouveautés… ah les nouveautés…. Etre les premier à découvrir la couverture, caresser les pages, voler au hasard une phrase un mot, lire et relire le dos de couverture, et craquer en lisant en douce au moins le premier chapitre et bien aplatir les pages pour que mon patron ne s’aperçoive de rien.

Les clients et leurs impatiences, les demandes approximatives ( « mais si, il est passé chez Pivot, il est grand avec des lunettes »…. Ou « C’est curieux que vous ne connaissez pas cet auteur »). Le silence en fin de journée, silence où les habitués chuchotent pour parler de leur coup de cœur, se conseillent ou bavardent un instant avec la patronne.

J’ai toujours aimé la lecture même si enfant, la rêverie était plus forte que l’effort de lire. C’est plus tard que j’ai compris que la lecture prolongeait le rêve. Pour les gens comme moi, orgueilleux et inactifs, la lecture permet de vivre à travers les héros Je pourrai prendre des héros ordinaire, des gens comme moi , mais cela manquait d’envergure, pour pouvoir vivre des centaines de vies sans bouger , sans se mettre en danger, il fallait des pare-feu , des hologrammes de papier. Je me contentais de rêver et de frissonner seulement avec eux.

Il m’arrive encore de débuter des journées en m’inventant des vies, des aventures, d’autres Christian encore non-explorés, à me faire peur jusqu’aux moindres recoins de mon inhumanité .

Explorer ses rêves c'est explorer toutes les vies

Lecture ou rêve…. J’opte pour les deux

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens