Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 05:46

J’étais venu ce samedi matin-là en curieux au Festival Wazabi , l’œil déjà rieur et certain d’avoir mille choses à raconter le soir-même. En arrivant à l’heure de l’ouverture des portes, j’ai été impressionné par le monde déjà pressé devant les grilles. Impressionné aussi et  intimidé. Dans la file d’attente ; j’étais coincé entre un Jedi et sa copine  et devant moi , des fans de Naruto qui pour se distraire rejouaient pour leurs plus grand plaisir des scènes d’épisodes. De temps en temps, un guerrier de l’Empire venait défier le Jedi. Le duel durait quelque instants, puis, mon voisin se replace dans la file sous les applaudissement des festivaliers .

« Oh regardez, c’est Deadpool qui passe !» . Mes voisins admirent l'un héros de chez Marvel, moulé dans une tenue rouge. Ici , pas de racisme, on apprécie les costumes, les tenues et peu importe qu’ils proviennent de l’univers japonais ou américains. Avant de rentrer dans la grande salle, quelques Pokémons proposent aux festivaliers des « Free hugs ». En arrivant dans le hall, tout à coup , tout se fige : sur écran géant, défile le générique des Pokémons, chansons reprise en chœur par l’ensemble des festivaliers, exposants sur les tables. Une immense clameur vient terminer la chanson : le festival est enfin lancé.

Je me dirige vers un stand pour acheter dès mangas.

Moi : Que me conseillez vous comme lecture ?

Le vendeur : Pour les trentenaires, je peux te proposer « Le collège fou fou » ou "Cobra"

Trentenaire...me voilà dons flatté…

Moi : euh, c’est plutôt la génération de mon petit frère

Le vendeur : Ah ?; alors pour vous, j’aurais las mangas du début Godorak

 

Ce que je retiens de cette journée haut en couleur, ce sont ces petites filles qui , accompagnées de leur parent, demandent aux ados cosplay, habillés en héros de mangas, des câlins et qui en retour se prêtent volontiers au jeu.

Au-delà de ce que l’on peut dire sur l’univers kitsch et totalement déconnecté de la réalité, l’état d’esprit des festivaliers est sain, réunis simplement par le plaisir du jeux, du déguisement, et du partage de passion commune. J’ai vécu dans une communauté éphémère qui m’a enthousiasmé, moi qui n’ai jamais lu de mangas, parce qu’il y avait  quelque chose de simple et de plaisant .

Et il connaissent leur sujets : j’ai vu un ado aller voir un autre pour lu demander pourquoi dans le tome 4 il avait blessé son héros favori. Puis font semblent de se disputer et rejouent la scène sans complexe.

L’académie française à du soucis à se faire :

les lecteurs de manga sont des lecteurs vivants !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens