Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 06:59
Résultat d’images pour equation

Rêve curieux et bizarre l’autre nuit : Dieu était une suite d’algorithme parfaite dont la variable humaine empêchait de  résoudre l’équation de l’infini. Une voix mystérieuse s’approche de moi et me susurre : «  Y’a une couille dans le potage »

Cette expression me rappelle une histoire que m’a raconté mon amie Natalia il y a quelques années. Natalia est une fille intelligente : d’origine polonaise, elle a réussi en quelques années à maitriser notre langue, rencontrer un mec adorable et arriver en agrégation d’économie.

Le premier jour universitaire de l’agrég’ ( c’est comme ça qu’on dit pour faire jeune…), un prof, la quarantaine, vêtue d’une veste en velours , chaussé de lunettes en écaille et remontant sa mèche de cheveux de son front, fait un cours magistral. Pendant une heure, utilisant de phrases style » y’a une couille dans le potage » ou bien «  si ma tante en avait.. », ce professeur use de concept économique et de considération géopolitique ponctués par «  je ne vous apprend rien », laissant ainsi aux étudiants le soin de se sentir brillants - je ne suis pas prof mais tout juste je réveille en vous ce que vous savez déjà-tout en restant le patron. Cours magistral où succinctement il refait et défait  – vous irez à la BU vérifier svp- l’histoire de la macro économie et les mièvreries des défenseurs de la micro-économie. Fier d’avoir  conquis son public, sans note, applaudit par une partie de l’amphi ( ils sont impressionnables à cet âge-là), le prof ravi de son effet et ivre de son succès, demande en fin de discours si « parmi ces jeunes gens, il y aurait, peut-être, une question ». Silence dans l’amphi, puis Natalia lève la main et prend son plus bel accent polonais :

«  C’est quoi une couille dans le potage ? »

Hilarité dans l’amphi, le prof reste coi : l’estrade de son savoir venait de s’écouler tout à coup et sa vanité blessée .

Pour terminer cette petite histoire, il faut vous dire que Natalia n’ira pas souvent en cours. Elle accouchera d’une petite fille pendant l’année universitaire et fera tout son cursus chez elle. Peu de temps avant les examens, elle demande de l’aide à ce si brillant professeur. Il refuse car il a décidé d’aider deux ou trois étudiants triés sur le volet qui auront –peut-être- une chance- comme lui- de décrocher l’agrég.

Sur l’ensemble de cette promotion, seule Natalia aura l’agrégation d’économie !

Je repense souvent à cette veste en velours, distribuant bonne et mauvaise note, sans doute émettant des avis sur le ton de la confidence à ses étudiants, attirant la sympathie tout en maintenant le respect. Il ressemble à tous ces statisticiens qui nous ont vendu l’élection de Clinton ou celle de Juppé. Cette vie n’est pas une suite de logique mathématique. Il arrive parfois, et même souvent, que ce que nous prenons pour logique et acquis nous échappe ou s'échappe de notre réalité.

Dieu est cruel, en créant le monde, il a mis une couille dans le potage.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens