Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 12:37
La dissonance cognitive de marine Le Pen

La dissonance cognitive est : « est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action ».

Pour faire très simple : ce serait , au conditionnel bien sûr, le cas d'un candidat qui déclarerait se retirer de la campagne si il était mis en examen et que le jour où il l'est ne le fait pas. En gros : "faites ce que je dis mais... " et en février, Marine le Pen nous a offert deux superbes exemples :

 

Partie s’affirmer à l’étranger, elle a réussie à être ce qu’elle dénonce : un étranger ne respectant pas les us et coutumes du pays d’accueil. Cette farce qu’elle nous a joué en feignant la surprise puis la décision volontaire de ne pas se couvrir la tête devant une autorité religieuse ravie sans doute son public, ses fans, mais la ridiculise pour les autres  .

 

Pris en flagrant délit de détournement de fond public, elle réclame une trêve pendant les élections alors que dans le passé elle demandait que tout candidat qui aurait des problèmes avec la justice ne puisse pas se présenter à une élection. Encore une fois, jolie exemple de « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ».

 

Au final quand même, c’est l’électeur qui se trouve en bout de chaine, le dernier maillon, et qui sait dans cette élection s’il sera prêt à voter pour un champion corrompu supporter par un parti. La justification, la légitimation  n’est que du verbiage. Mais les mots ont un sens , et je prends le pari que l’électeur de base, saura faire la différence. Le populisme dont on nous rabat les oreilles depuis peu, prend naissance dans le rejet et le support d’un champion. Les idées passent bien après. On ne peut plus comme dans le passé, moraliser le vote Fn, dire « c’est mal » ne suffit pas et casser des vitrines est l’acte le plus crétin qu’on connaisse en démocratie. Sans doute il est temps d’abolir la fonction présidentielle, héritage grossier de la révolution  qui a remplacé un roi par un président avec sa cohorte de cour de lèche-majesté, les dorures et le reclassement des copains. Si nos politiques avaient eu la vision de l’Etat de Gaulle, nous n’aurions pas une campagne aussi médiocre. On entend partout le « tous pourris » qui fabrique des Poutine, des Trump et des Brexit.

 La Fn est devenu un parti comme les autres : il magouille tout bas là où les autres magouillent tout haut !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens