Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 11:21

mamika1bC'est donc Paul Chanon qui avait crée sa vie et sa chute, de bourreau des uns il était de venu sa propre victime. Cette histoire rappelait au jeune inspecteur une de ses première affaire, celle qui avait déclencher une sourde tristesse en lui. Un homme retrouvé mort au pied de la Tour Magne, comme Paul Chanon la chute fut son linceul. Mais cet homme auquel il repensait , avait joué son rôle de victime jusqu’au bout, jusqu'à la fin : il s'était rendu invisible jusqu'à l'insupportable, il avait accepté de ses proches tout les reproches, toutes les rancœurs possibles pour la seule raison qu'il imposait un silence affecté aux autres. Il avait mué sa vie en une sorte de détachement qui rendait les autres dépendant de lui : il faisait tout, devançant leurs moindres désirs, leur évitant même les désagréments de la vie, il s'était rendu indispensable à force de vouloir  le bien des autres , s'oubliant comme un sacerdoce et ne recevant rien en retour, tout juste du mépris devant tant de sollicitude.
Et pour une fois où il demandait un retour, le refus glacial des autres l'avait profondément bléssé. Les autres n'avaient vu dans cette demande qu'un caprice ou pire, de l’orgueil : celui qui donnait sans rien demander, réclamer son dû. On avait l'habitude de tout lui refuser, alors pourquoi s'inquiéter de ce sursaut ? C'est ce que lui avait confié son patron :

" J'avais noté qu'il ne venait plus en avance, les derniers temps. Il ne courrait plus après son bus; il n'arrivait qu'à l'heure, le sourire grave et forcé, on aurait dû se douter de quelque chose....mais on avait l'habitude qu'il ne se plaigne pas , alors..."
Un grande tristesse avait envahi le jeune inspecteur d'alors : la victime avait vécu en se débarrassant de lui même, il s'est confondu dans sa création. Le vieux professeur avait raison : Adam précipité dans sa création par le Divin n'avait eu que ce qu'il méritait, sa prévarication était à la hauteur de ce qu'il avait engendré. Nous sommes ce que nous créons, avait pensé Guilhem Delarque, et un longue et profond changement s'était amorcé devant ce corps inerte, il en ressentait même le manque d'amour. Une méfiance était née envers les groupes d'humains . Ce suicide l'avait touché.
Il revint à la réalité quand il entendit s'entrechoquer les verres .
- Un dernier verre Guilhem ?
L'inspecteur sourit au vieux professeur, revenant lentement du passé.
- Je ne pense pas que Paul Chanon se soit suicider.

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Chroniques du Tao
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens