Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 12:37

images-copie-2.jpg

 

Il y a quelques jours, un ami sur Facebook donnait des nouvelles de sa santé et annonçait une angine. Un des contacts Facebook écrivait que "c'était dommage, on ne peut que mettre j'aime ou j'aime pas mais pas de je compatis".

J'ai trouvé cette idée originale et bien pensée sauf que...Facebook est pour les gens pressés et que les gens pressés ne peuvent pas compatir mais seulement juger en "clic-j'aime" ou "clic-j'aime pas".

La compassion mérite du temps et est incompatible avec le jugement : il faut se mettre à la place de l'autre et non jauger l'autre par rapport à ce que l'on vit ou sur l'instant d'humeur dans lequel on se trouve. Compatir est un acte libéré de soi et souvent sur Facebook (ou dans la vie courante) , on aime pour se valoriser dans les yeux de l'autre. Compatir est l'inverse : c'est l'autre qui prend  d e l'importance sur moi. La compassion est résultat du  temps , d'humilité et de sensibilité.

 

Alors un bouton " je compatis" sur Facebook serait-il possible ? En matière d'informatique tout est possible mais est-ce souhaitable ?

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Chroniques du Tao
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens