Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 14:38

P1020728Je ne sais pas lire une carte routière. Pour ceux qui me connaissent, ce n’est pas un aveu mais une réalité. Donc nous voici sur la route et cette sacrée commune de Saint Sébastien qui me pose un sacré problème…. Il fallait sans doute, ou très certainement , tourner à droite vers le  centre-ville ou peut-être au rond-point prendre à gauche et longer la Loire…. Je ne sais plus, mais pendant ce long silence qui , en règle générale, suit une dispute, je me suis aperçu que ce n’est pas une carte routière qui est mon ennemi mais ma mémoire tout simplement.

J’ai intégré depuis le début de notre installation à Nantes, que Saint Sébastien est le long de la Loire et ainsi arriver sur les embranchements souhaités. C’est ma mémoire qui dicte ma perception des cartes routières, et il est difficile de modeler ma mémoire sinon de faire un reset global.

Je ne suis qu’habitude.

Pour information, j’ai vécu quelques années dans un petit village à 50km de chez mes parents, et bien croyez-le ou non, pendant mes trois ans de résidences, je n’ai jamais emprunté le même chemin pour me rendre chez mes parents, me perdant sans vergogne parfois et me retrouvant dans des endroits improbable et inconnu souvent.

Je fais confiance à ma mémoire, et je n’ai pas de mémoire… je crois systématiquement que le monde est, que Saint Sébastien est, là où je le pense être, et que si je me perd toujours dans cette commune, c’est qu’elle n’est pas là où elle doit être ( mais il manque des panneaux de direction pour s’orienter, si je peux me permettre).

Mon principal défaut est un défaut de mémoire et je fais confiance à mon principal défaut qui est ma lacune, ma source de confusion.

Mais pendant ce long moment de silence où je n’ose même pas respirer ( de peur de donner une mauvaise indication routière !) j’ai découvert qu’en fait ce que l’on trouve normal ou pas est une pure projection de soi sur le monde.

L’autre jour à la télé , un acteur disait qu’il n’avait pas eu une enfance « normale » , comme tous les autres, car ses parents étaient divorcés. Dans le profond silence de la voiture, je repensais aux copains de lycée dont les parents étaient divorcés et effectivement ils n’avaient pas eu la même vie que moi. Mais moi ,mes parents vivant ensemble, je n’ai pas eu la même  vie qu’eux. Mais qui d’entre nous était normal et qui ne l’était pas ? Enfant, mon père travaillait à l’usine et était également viticulteur. Pour moi ce n’était pas normal d’être plusieurs fonctions en même temps. Pour moi, un papa, travaillait dans un bureau, et partait en vacances à la mer avec ses enfants. Donc tout le contraire de ce qu’on pouvait vivre : il travaillait à l’usine la nuit, dans ses vignes la journée et nous amenait en montagne l’été ;  mais qui dit que cette situation ne semblait pas hors du commun pour autrui alors que pour moi elle était extravagante ?

Dans le silence de la voiture, bien après avoir laissé Saint Sébastien loin de la Loire, je me disais que si je n’avais pas postulé autant de chose sur ce qui est normal ou pas, j’aurais pu appréhender la réalité et aimer très fort ce que je vivais.

Dans le silence de la voiture où maintenant la radio diffusait un concerto de Brahms , je repensais à la formule de David Malouf : être tenté parfois d’être de suspendre le temps, le temps à ce moment-là de reconsidérer les choses, de rejouer la partie et modifier le présent. Tellement de choses à se faire pardonner, tellement de mots d’amour ou d’affection à dire, à rattraper .

Finalement , cela a du bon de se tromper et de ne savoir lire les cartes routières.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Chroniques du Tao
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens