Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 08:43

 

Au détour d'une lecture de texte de Léon Bourgeois , je trouve cette phrase écrite en 1896 : " l 'homme moderne ne peut plus vivre isolé ".

Cent seize ans après nous constatons que les échanges mondiaux ont fait de l'individu un habitant d'un grand village. Il s'associe depuis peu à des communautés éphémères sur la toile et il est devenu ce qu'il consomme. Il fallait voir ces files d'attente vendredi matin devant les Apple Store , inquiètes du nouveau I Phone 5 , tous ces regards impatients semblaient nous dire : nous sommes différents de vous , nous achetons tous la même chose ! Passons....

L'homme moderne ne peut plus vivre isolé, nous sommes soumis , conscient ou non, à tout ce qui nous entoure : contexte social, environnement familial, histoire de notre pays.... Quelques fois nous avons l'impression de n'avoir fait au long de la journée, de la semaine ou de notre vie que régler des problèmes, esquiver des coups, réparer des erreurs, répondre à toute forme de sollicitation venant de l'extérieur . Toute cette énergie n'a été finalement que réaction.

Désagréable impression que l'on ne peut rien à rien et que nous ne sommes qu'une feuille de platane battue par le Mistral. Notre liberté se résume à danser avec le vent.

Nous ne sommes plus isolés parce que nous interférerons toujours avec les autres , nous sommes tributaires aussi des infrastructures , des biens et des services produits par d'autres et vendus ou des prestations sociales distribuées, bref , rien n'émane de matériel de nous qui garantirait une autarcie totale et indépendante de toute relation avec autrui. Mais notre sentiment de solitude reste intact car subissant l'extérieur , notre intérieur ne se relie plus aux autres.

Pour en terminer avec Charlie hebdo, il ne faut pas confondre liberté d'expression avec bon goût !

La liberté n'est pas une paresse du laisser faire. Mais parce que ce monde est interconnecté, nous savons que plus rien n'échappe à notre village et les dessins de Charlie ( je préfère largement celui de Plant dans L’Express : irrésistible) donnent à manger à la bête de la haine. Si nous voulons construire un monde fraternel, aidons les modérés et les laïcs et ne donnons pas de raisons aux haineux de soulever la foule. Jaurès ne disait-il pas que le véritable démocrate est celui qui se portait au dessus des cris de la foule ?

Lauwrence me dirait certainement que la liberté s'apprécie au prix de l’effort consentie , que même la légèreté a un prix lourd à payer .

Louis Bourgeois rappelait d'ailleurs que pour profiter des bienfaits de la société qui est là aussi un exemple d'échange, nous devons enrichir ces échanges de nous, ne pas prendre seulement aux autres, ne pas attendre que des autres.

Finalement réagir, c'est aussi un mouvement de soi vers l'extérieur.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Chroniques du Tao
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens