Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 14:46

 

P1020728"Père faites selon votre volonté et non selon la mienne"
Cette phrase prononcée par le Christ a été traduite par les religieux comme l'acceptation de la souffrance pour réaliser la rédemption.
En fait , Alice Bailey nous dévoile que la phrase prononcée est l'acceptation du plan divin et non la l'acceptation de la souffrance qu'il va subir lors de la Passion.
Et alors me direz-vous ? Et alors , depuis près de deux milles ans , l’Église nous culpabilise dans le souvenir de cette souffrance acceptée et assumée plutôt que de célébrer la conscience , la révélation du message délivré. N'avez-vous jamais entendu : "ne fais pas ceci ou cela ça fait pleurer le petit Jésus" ou pour les plus âgés : " tu vas faire pleurer le Bon Dieu" ?
Nous avons fait de la souffrance l'ultime recours de notre vanité en pensant que nul n'a le droit de remettre en causse la souffrance d'autrui . Oui mais voila cette souffrance quelques fois est le résultat d'un orgueil que l'on veut imposer à tous, et la souffrance, qui est notre grande crainte, culpabilise à des fins de manipulation. Manipulation d'un côté, peur de l'autre.
L'exemple le plus fréquent est celui des martyrs, qui , hélas , loin de servir une cause spirituelle, enrichissent le carnet de condoléances des obscurs religieux  et toujours à des fins politique. Pousser au martyr c'est maintenir une pression à défaut de perspective .
Plus près de nous, et c'est là où je voulais en venir, le procès de ce soi-disant "prisonnier politique" des anti-mariage pour tous. A la lecture du compte rendu du procès, ce brave petit Nicolas ( est-ce le prénom qui veut ça...)  a fait preuve de vanité en montrant un visage de victime qui , proche de friser le ridicule, semblait le réjouir du spectacle.
Si le Christ admet la souffrance non comme une condition à la diffusion de son message mais comme une étape nécessaire pour servir quelque chose de plus grand, et quelle humilité pour cette conscience, plus grand que lui, la pseudo souffrance de l'arrogant Nicolas ( oui, c est bien dû au prénom...) ne dépasse rien, ni même son engagement religieux puisqu'il n'a même pas été capable de pardonner à "ceux qui lui ont fait du mal" ( les policiers en l’occurrence , voir les photos qui ont fait le tour du web).
Que les veilleurs aillent dans de véritables dictatures afin de découvrir ce qu'est réellement la notion de prisonnier politique...
Si l'Amour est la rédemption de la souffrance, le message du Christ est libérateur et non culpabilisateur, la souffrance reste la forme manichéenne du pouvoir que l'on souhaite imposer aux autres alors qu'elle devrait être source de compensation.
Le Christ est venu pour nous apporter la paix en diffusant un message d'Amour, les hommes en ont fait un acte politique. Il y a quelque chose au-dessus, une architecture ou un plan, appelez cela comme vous voulez, le tout est de savoir le découvrir étape par étape, sans arrière pensées de pouvoir ou d’orgueil , sans vouloir imposer aux autres sa vision des choses, de la vie. Ne jamais extravertir sa souffrance à des fins personnelle.

Mais que va t-on faire du petit Nicolas ?

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens