Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 11:34

 

L'information télévisée met l'accent sur les victimes des faits divers. Nous ressentons tous une sympathie innée et salutaire pour les victimes.

Nous compatissons parce que devant le sordide, notre être est fragilisé et arrive à se mettre à la place de la victime. Nous avons peur d'être un jour cette victime.

Si nous arrivons à nous projeter à sa place, essayons également d'être à la place du bourreau,non pour l'excuser ou le dédouaner de ses actes, mais si nous devons souffrir , avoir peur en se projetant, nous pouvons également être tortionnaire.

L'Homme est ainsi fait; il est capable du pire comme du meilleur.

Si chaque Être humain était était capable de comprendre la globalité victime/ bourreau, la conscience de la souffrance que l'on peut infliger à autrui lui ferait renoncer à la violence.

Bien sûr il restera toujours une partie humaine qui aime voir la souffrance chez mes autres, il y a dans une société toujours des bourreau à soigner.

Mais la grande majorité, « plus bête que méchante » alimentée par le quotidien télévisé, le virtuel, éduqué dans l'idée même de la violence inhérente à l'expression du Soi face ou dans un groupe, cette majorité est capable de contenir sa violence et de la dissiper.

La compassion naît de l'amour que l'on peut éprouver face à un inconnu qu'il soit

bourreau ou victime.

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Chroniques du Tao
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens