Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 09:07

En cette période il est urgent de parler d’espérance, quitte à paraître ringard.

L’espérance ne doit pas être un lointain souvenir, une résignation à ce que la réalité défait de notre quotidien.

Tiens, nous y voici, l’espérance c’est un peu comme l’amour : il ne devrait jamais vieillir, on devrait toujours le garder intact pareil à la première rencontre. Ne jamais succomber aux tentions des jours qui passent.

Toujours le préserver, le regarder comme le premier matin passé ensemble, ce moment fragile, incertain , garder en souvenir les caresses. Laisser de côté les reproches, la facilité, l’usure, l’ennui, nos soirs sans sommeil.

L’espérance renaît à chaque défaite, à chaque fois que le cœur est lourd et prêt à laisser tomber.

Souvenez-vous des mots d’Elsa Triollet appris au lycée : « L’impossibilité atteinte seule la destruction peut me sauver. Hanté par la fin, un espoir peut renaître »

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 07:27
Entendu dans le tram...

Deux hommes discutent à voix basses sur la plateforme :

  • Tu vois, mois si je devais comparer ma vie sexuelle avec ma femme ce serait une série policière américaine
  • Ah oui ? Les Experts ?
  • Non, t’es fou toi…Cold Case, mais les dossiers nous, on ne les ouvre plus…
Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 17:47
Kim Jong-uni est un romantique incompris

Ce monde va trop vite et juge à la hâte nos grands hommes qui portent dans leurs mains fragiles, la destinée des nations.

Ainsi , le monde a jugé le dirigeant coréen sans ménagement, alors que Kim Jong-uni est un romantique incompris.

La première preuve est cette coupe de cheveux empruntée à nos footballeur. Il faut quand même du cran pour affirmer cette ambition contrariée à la face de tous : il aurait voulu côtoyer les Ribéry, Ben Zema et autre Zlatan. Que le sort est cruel, le hasard de la naissance l’a fait dictateur alors qu’il souhaitait tout simplement courir après un ballon. Comment ne pas se laisser attendrir par cette bonhomie qui aurait , sans doute, enfièvrerait les stades.

La deuxième preuve est cette sensibilité à fleur de peau qui se ressent dans l’amour qu’il porte à son pays. Amour démesuré qui le pousse à mettre de côté les opposants et s’isoler dans son palais présidentiel. Quelle torture cela doit –être ce flot d’insatisfaits qui ne regardent que leurs nombrils quand Lui, de bat pour son pays tout entier.

Et enfin, derrière ce regard malicieux se cache en vérité un anxieux, un tourmenté. On lui reproche les tirs de missile pour mettre en péril la paix en Asie. Mais il faut comprendre que ce n’est que le reflet d’une angoisse existentielle, la crainte de disparaître et laisser l’inachevé derrière lui. Quel chef d’état amoureux de son pays, sacrifiant sa vie privé pour le bienêtre de ses concitoyens laisserait sa terre au chaos après sa disparition ? Lui préfère emmener tout son peuple dans son trépas, montrant ainsi son grand sens du devoir ! Après moi le déluge, très peu pour Lui.

Dictateur ? voilà un métier peu apprécié du grand public et pourtant, tellement envié par nos dirigeants…. Il fait les comprendre, s’intéresser à leurs lourdes charges avant de les critiquer. Voilà un métier qui mérite des aménagements, il faut que Macron et El Khomri réforment ce statut avant que l’exaspération des peuples du monde entier ne tombent dans la facilité du populisme. Il est temps d’agir ! Ubérisons la fonction de dictateur ! L’avenir de la démocratie est en jeu !

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 06:44
Dernière réplique des Lunettes d'or

« A ton âge, on ne demande plus rien…. »

Ce n’est pas moi qui le dit, ou plutôt , ce n’est pas ma propre volonté qui me répète cette phrase, c’est un constat.

On ne demande plus rien, parce qu’on se méfie trop du fossé qui existe entre ce que je désire et ce que je peux avoir. Un fossé qui devient abîme quand la frustration amplifie l’attente.

Il reste quoi de notre intimité, quand les désirs , les caresses, laissent place au tendre baiser du matin et celui qui souhaite bonne nuit. Il se passe quoi durant le sommeil quand les chimères s’éveillent et nourrissent les rêves les plus fous. Rêve que le quotidien nous laisse comme défouloir, un garde-fou de nos envies. Elle se mue en quoi cette détresse ? Elle étiole, étire comme un élastique nos liens jusqu’à ce que l’ennuie ou la mort nous laisse seul avec nous-même.

Ce n’est pas temps notre ennemi ; c’est moi, c’est toi, c’est nous. C’est surtout ce « nous » étranger qui nous remplacé par habitude ou fainéantise.

Dernière phrase des « Lunettes d’or » : « A vingt ans, chaque mot est un cris d’amour. A mon âge, juste une bouteille à la mer ».

--

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 06:52
La vie rêvée du chaenophryne longiceps

Qui a déjà entendu le nom de ce poisson vivant dans les profondeurs des océans ?
Il s'agit d'un poisson dont le mâle, plus petit que la femelle, s'accroche durant toute sa vie sous le ventre de sa partenaire. Il ne fera rien d'autre que de glandouiller, mise à part de copuler. Mais ce qu'il y a d'étonnant, c'est que son corps va s'atrophier pendant son existence de parasite, et il ne restera qu'une testicule sur le ventre de la femelle à la fin de sa vie....
Un vie qui part en couille !

Ps : toute ressemblance avec des hommes politiques ou de maris négligents, serait, bien évidement, fortuite ( quoique...)

Lu dans Ça m'intéresse de février 2016

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 06:35
Entendu dans un restau'

Entendu dans un restau' :
- La beauté c'est très subjectif : tu peux être beau pour quelqu'un et moche pour un autre. C'est une question de sensibilité personnelle..
- Ok mais y'en a qui sont franchement laids et en plus très cons !
- Ah oui, je vois de qui tu parles....mais là on n'est plus dans la subjectivité mais dans la triste réalité !

Ceci dit, la définition du beau est très complexe car c'est une succèssion de critères qui définisse un tout. Plus il y a de critères, plus la notion du beau sera personnelle mais alors pourquoi pouvons nous très souvent nous rejoindre sur le fait qu'un paysage, un tableau, un visage (pas le mien...) soit beau pour un grand nombre ? Y'a t-il des critères universels ? Essyaez donc d'en énumérer deux ou trois et confrontez les avec d'autres.
Une autre question vient tout de suite après, celle de la nécéssité de la beauté, pour en faire quoi ?
" Derrière l'euphorie de du beau, se dissimule la détresse du moi, sensible à la fadeur du quotidien, comme à l'impuissance où il se trouve d'y remédier" ( B. Saint Girons)
Le beau est utile et nécessaire car l'esprit est ce qu'il contemple. Si nous nous contentions du laide et du chaos, alors nous serions contraint de vivre dans un monde sans éspérance.

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 07:47
Mon amie  la montre connectée ...

J’ai reçu à Noël, le cadeau du moment, qui fait de moi plus un enfant qu’un adulte : une montre connectée !

Je l’exhibe dans les bureaux, et vante ses qualités avec assurance. Elle enregistre mes maigres performances sportives du dimanche matin et , la brochure me l’assure, je pourrai d’ici quelques mois courir un semi-marathon.

Me voilà donc avec un jouet d’enfant, un adulte responsable.

Car c’est bien de cela qu’il est question : être conscient pour responsabiliser nos actes et apporter une réponse personnalisée à notre mode vie.

Ainsi les assurances voitures proposent des solutions adaptées à votre style de conduite ( le bonus/malus) mais aussi au temps de conduite : vous ne payez non plus un forfait à l’année mais aux kilomètres roulés. Si nous souhaitons payer moins cher d’assurance , il faut adopter un comportement responsable et citoyen.

Pourquoi ne pas en faire autant avec la santé ?

Cette montre connectée peut enregistrer quantité de donnée qui serait utile à mon médecin traitement pour suivre mon dossier. On passerait ainsi d’une médecine curative à une médecine préventive. Une vrai révlution.

Mais les données collectées qui se transforment en conseils, prennent-elles vraiment en compte les cas particuliers ?

Une société de crédit auto aux Etats Unis, coupe le moteur des véhicules quand les traites ne sont pas payées grâce à un mouchard embarqué .

Vous allez me dire que si on paye pas, on n’a pas… Mais qui d’entre nous ne s’est pas trouvé devant un mois difficile suite à une dépense imprévue ? Le logiciel de cette société de crédit prend-elle en compte l’imprévue ?

Imaginons que demain ma montre soit reliée à ma mutuelle. Obligatoire depuis le 1er janvier, je pourrai concevoir que ma mutuelle se renseigne sur ma santé avant de considérer des remboursements . Nous trouverions tout à fait anormal de payer, car la mutuelle est un « pot en commun », pour une personne qui mènerait une vie d’excès et que nos mensualités ne servent qu’à soigner ses inconséquences ?

Nous savons que certains petits travers appelés « pêchés mignons » peuvent avoir des conséquences immédiat sur notre santé. Je suis gourmand, le sucré m’attire . Le résultat est une dentition en mauvaise état et un risque de diabète. Imaginez une mutuelle qui enregistrerait mes dérives alimentaires et me refuserait des soins dentaires parce que je mange trop de sucre . Car la finalité de cet objet connecté et non pas la prise en charge responsable de ma propre santé, mais du bien être financier de ma mutuelle. Les fêtes de fin d’années sont l’occasion de repas festifs. Si ma montre enregistre un pic de gras, ma mutuelle risque ne pas prendre en compte un traitement de remise en forme après les fêtes.

Ce qui en jeux , ce n’est pas la santé mais l’utilisation des données. Elles ne sont pas philanthropiques. Et que savons-nous de la fiabilités de ces objets connectées ? car après tout, on peut régler des paramètres sur un logiciel comme on rajoute des clauses d’exclusions de garanties dans un contrat d’assurance.

La personnalisation des contrats liés à la vie personnelle via des applications ou des objets connectées est le moyens le plus sûr de diminuer la protection de tous.

S’en remettre à un big data pour déterminer ce qui est bien ou mal, revient à déconsidérer le plaisir, la surprise et la découverte .

Un ami récemment m’a expliqué qu’il avait désactivé la fonction « aide au stationnement » sur son véhicule. Car il n’avait plus cette concentration que demande un créneau ou ce contentement de soi que l’on a quand on a réussi un créneau. Regardez aujourd’hui les GPS embarqués : plus personne ne se trompe mais il n’y a plus cette notion de l’orientation et nous faisons confiance à un ordinateur de bord qui parfois emprunte trop de routes balisées ou des rocades inutiles.

Ces objets connectées sous couvert de leur utilité nous enlève notre sens critique au profit d’une foi aveugle. Alors le Big Data sera-t-il demain une nouvelle religion ?

Bon, pour moi, dès demain, je revend ma montre sur leboncoin

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 19:24
le tweet de Vallaud-Belkacem , 37°2 Le Matin et "peinlich"

Le tweet falsifié et relayé par les internautes de Vallaud-Belkacem est assez symptomatique d’une société qui a basculé dans la facilité de la bêtise. Et la bêtise est supérieure à l’intelligence car elle ne connaît pas de limite.

Ce qui est intéressant, c’est que ces rumeurs, ces fausses déclarations, ces montages, sont surtout dirigés vers des femmes. L’avez-vous remarqué ? Comme si il était plus facile d’atteindre une cible féminine…. « A vaincre sans gloire…. » : si les lanceurs de rumeurs de sentent supérieurs, pourquoi désigner des cibles qu’ils déterminent comme faibles ? Les sexistes manquent d'envergure !

Quand j’étais jeune( sans accent circonflexe), il y avait un film qu’on disait générationnel : 37°2 Le Matin.

Souvenez-vous de cette scène dans laquelle Béatrice Dalle se rend chez le critique littéraire pour le menacer suite au courrier envoyé à Jean Luc Anglade. Ce qu’il y avait de générationnel dans cette scène, c’est que le « petit » se révoltait contre « l’establishment », la pureté conte le cynisme, la fougue littéraire contre la critique rigide. Aujourd’hui si nous transposions cette scène sur l’écran de la toile, ce serait les cyniques manipulateurs qui prendraient du plaisir ,dans un courageux anonymat, à écraser les petits. Quel retour de situation ! Hier on se précipitait sur LE MONDE, aujourd’hui on se régale de Valeurs Actuelles.

Les allemands ont un mot pour ça : peinlich . Internet a fabriqué une génération sans âge, sans classe sociale , sans valeurs, une génération spontanée de peinlich.

N’est pas le Crapouillot qui veut, mais dans la confusion des genres, n’oubliez jamais : si vous colportez des rumeurs et des faux alors vous êtes cette rumeur, vous êtes ces faux. Et quelle crédibilité avez-vous en relayant ce type de désinformations ? Peut-être un plaisir délétère qui doit sommeiller en chacun d’entre nous… ou alors avons-nous délégué aux autres le soin d’avoir des idées, un sens critique… une sorte de prestataire de l’esprit sous la fausses naïvetés de l’humour.

Quoiqu’il en soit, se laisser prendre aux jeux et n’avoir d’opinion que le gras prépare une mouvance populiste qui ne débattra que de posture et prépare un lendemain sans passion.

Dernière fois que je parle politique, promis, juré…

Ps : pour connaître la traduction de « peinlich », s’il vous reste un dictionnaire, aller directement à la page « p », comme « pathétique »

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 07:04
Sur la route de Santa Cruz

Le bus qui conduit de l’aéroport à Santa Cruz longeait la côte. On voyage avec ses yeux et son cœur. Je découvrais ce paysage de lave noire qui grignote la terre aride. Dans les champs dénudés , poussaient des cactus et des becs de perroquets sauvages. Contraste de couleur sur cette terre noire. J’étais excité à l’idée de rencontrer des dragonniers millénaire sur les pentes lunaire du Téïde et dévaler dans les forêts humides. Curieux aussi de déguster ce vin particulier qui ne peut voyager, tanique et léger à la fois, cultivé près de Santa Ursula.

Le jour se levait sur les plages sombres de la côte nord, le soleil éclairait doucement les faubourgs de Santa Cruz. J’étais heureux de retrouver la nonchalance des iliens et la douceur de vivre de Tenerife.

Quand tout à coup, dans le fond du bus une voix nasillarde s’exclama : « Oooohh ! Ils ont un leader Price ! »

Triste yeux et pauvre cœur…

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 06:19
La haine , plus que l’amour, ça occupe

« La haine , plus que l’amour, ça occupe » écrivait Bazin dans Vipère au poing.

De la haine, il n’en n’a pas manqué à Jacqueline Sauvage durant sa vie pour arriver jusqu’au meurtre.

Il faut toujours rappeler qu’un homme qui lève la main sur sa femme une fois, recommencera . Et que la violence se retourne toujours sur celui qui l’exerce en premier.

La mobilisation qui a permis la grâce présidentielle est salutaire dans une société qui ne trouve plus ses marques dans la solidarité. On voit apparaître des marches blanches, des rassemblements etc… mouvements de foule muent par l’émotionnel et l’empathie.

Mais l’émotionnel est-elle rationnelle ?

Deux procès, deux cours d’assises l’ont condamnées. Est-ce à dire que par deux fois, des juges, des jurés ont été aveugles sur ce meurtre ? Habituellement, lorsque les circonstances atténuantes sont mises en évidence, le jury adapte la peine ferme en fonction du temps passé en prison et le sursis pour libérer l’accusé. Or cela n’a pas été le cas par deux fois. La loi serait-elle donc injuste ou la pression de la rue n’a pas été au courant de tout le dossier ?

On ne niera absolument pas le calvaire de cette famille, mas il est troublant qu’il n’y ait pas eu de sursis dans ce type de jugement alors que cette pratique est courante.

Le mouvement d’indignation joue un rôle social important, il permet de focaliser sur une institution tout un ressenti. Nous sommes des frondeurs, des latins, nous sommes autant sanguins qu’émotifs. Mais souvenez-vous de ce fait divers dans le centre de la France où un enfant avait été kidnappé. Marche blanche avec la mère en tête du cortège … c’était elle et son conjoint qui avaient tué l'enfant et ils ne se souvenaient plus de l’endroit où le corps avait été enterré. Nous n’avons rien appris de ce fait divers sordide. Nous fonçons tête baissée dans les premiers faits de société où peut s’exprimer nos rugissements. Mais passé nos miaulements, rien n’est entrepris, nous ne sommes force que de protestation. Personne ne demande la révision du code pénal sauf si le politique ne le prend à son compte en période électorale.

Finalement, reste une curieuse impression : un bourreau victime , une victime qui devient un bourreau à son tour en tuant son bourreau.

Tout à tour l’un ou l’autre et, l’un et l’autre.

Ronde infernale, violence qui se nourrit de violence, sans fin, sans fin, sans fin ?

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens