Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 12:27

mamika1b

 

Le pardon est difficile….

 

Il est facile et tellement bienveillant de parler du pardon, mais quand nous sommes confronté à une trahison, celui-ci devient difficile.

Victime ( et encore ce mot est mal utilisé de ma part, mais c’est pour me plaindre…) de ce que j’appelle « un coup de vache » , je ne décolère pas depuis 1 mois. Je peux comprendre la trahison quand celle-ci, même contre moi, est compréhensible dans la motivation de l’autre, cela m’est déjà arrivé et le pardon est survenu très vite. Mais ne comprenant pas les tenants et les aboutissants de cette affaire, me voilà plonger dans une abîme de perplexité. Je ne suis pas dans la haine ou la détestation, non, je suis dans le non-désir : ne plus avoir envie de continuer, plus de confiance , ressentir qu’un lien s’est cassé et ne peux être rafistolé.

Il y a partage quand il y a amour, on ne peut pas trahir sans rejeter l’autre, il n’y a plus de partage quand l’autre n’est plus.

Au fond, c’est sans doute la confiance et l’amitié que je portais qui laisse un goût amer . Pardonner c’est d’abord un acte de soi vers soi : c’est retrouver une sérénité intérieure. Et puis, me direz-vous, le travail n’est pas une zone de partage, mais un jungle où se disputent les ambitions de chacun.

Mais comme dirait mon pote Manu, je suis un compatissant, un affectif, et j’ai besoin de confiance et d’harmonie autours de moi pour avancer. Cette harmonie étant déséquilibrée, un processus long et fastidieux se met en place : le rejet ou le deuil.

D’où mon post de l’autre matin :

 

La seule volonté d'être tranquille ne suffit pas à garantir sa tranquillité. Journée à peine commencer et à oublier, la nécessité des autres, le besoin de l'autre, confronté à ma seule envie de vouloir être seul, au moins une journée, être dans le silence.

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Rencontre avec le Tao
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:57

Puissance (2)

 

C'est le maître qui a besoin de l'élève . Sans renier le rôle interactif entre maître-esclave, le Moi du supérieur a besoin de l'admiration du soumis pour satisfaire son désir.

Le Moi a l'angoisse du vide., il a besoin d'exister dans l'agitation. Se sentir supérieur permet de combler ce vide, donc de satisfaire l'égo. Mais au delà de ça, ce désir crée une servitude, une dépendance de chaque instant.

Vouloir satisfaire ce désir demande une dépense d'énergie incroyable encouragé par l'esprit, la domination totale de l'esprit sur nos autres fonctions ou émotions et conduit vers la dépendance et la souffrance.

Ajouter à cela l'illusion dans laquelle le Moi évolue.....

Une fois éloigné du centre , le soumis, l'humilié continu t-il à vénérer le maître, le vide ?

 

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Rencontre avec le Tao
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 13:37

Stephen Mitchell nous donne une définition , une approche du Tao :
« Le Tao est l'intelligence de l'Univers, c'est à dire tout ce qui se passe dans l'instant présent.
L'esprit qui prend conscience de cela est l'esprit du non-savoir, ouvert à toutes possibilités parce qu'il ne croit pas à ses pensées.
Une lumière émane des personnes ancrées dans les profondeurs du non-savoir. Cela ne dépend pas de ce qu'il se passe ou de ce qui ne se passe pas. Elles ont trouvé un trésor inépuisable, à l'endroit le plus évident qui soit»

Merci MONSIEUR

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Rencontre avec le Tao
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 13:17

Comment définir l'indéfinissable..

Le Tao est la  voie, le chemin. C'est le principe responsable de la création de toute chose. Il est d'une telle universalité qu'il ne peut être définie, classifié ou rangé.


Il EST tout simplement et il englobe tout.

Et si vous ne comprenez pas , dites vous que ce n'est pas important, dites-vous que vous êtes une grenouille prisonnière au fond d'un puits à qui on explique l'immensité de l'océan.

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Rencontre avec le Tao
commenter cet article
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 17:49

«c'est le non-agir et la quiétude qui règlent l'univers» Lao Tseu

Le non-agir ne signifie pas de ne rien faire, d'être passif et résigner sur son sort.
Le non-agir dans le Tao consiste à se conformer à l'ordre naturel. Ne fournir aucun effort inutile et ne rien faire qui soit en contradiction avec le Nature.

Le Taoïste appelle cette notion le « Wou-wei»
La vie est un flux constant où rien n'est fixe. Mener une vie humble, simple et loin des ambitions , permet de profiter de la Vie sans subir ce flux qui nous fait fortune un jour, pauvre le lendemain, plein d'espoir un jour, accablé un autre....

Ne rien désirer, ne rien vouloir

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com - dans Rencontre avec le Tao
commenter cet article

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens