Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2021 6 17 /04 /avril /2021 15:52
Courage , fuyons !

Je n'ai jamais supporté les conflits, par lâcheté sans doute, par manque  d'intérêt, sûrement.
Je ne suis pas taillé pour ça, je n'ai jamais eu la vocation d'entrer dans la lumière des arènes. Je préfère les pas feutrés à ceux des bottes des défilés militaire, j'ai toujours aimé la nuance qui permet une infinie variété de vérités que des positions tranchées qui nous infligent de fermer nos gueules.
Je ne suis pas fait pour les groupes.
Dernièrement, j'ai pu tester ma résistance aux échanges de messages émanant d'une association. Quelle n'a pas été ma déconvenue de découvrir un déversoir de frustrations et de rivalités d'ego. J'ai vécu cela comme une agression, le vernis saute quand se dessinent  dans le creux, des reliefs inattendus ou des ombres terrifiantes. La parole donnée comme signe de liberté est un exutoire à refus pour exister. S'affirmer en s'opposant, propulsant sa mauvaise foi en porte drapeau d'une candeur presque originelle. Et savez vous ce est le plus douloureux ? C'est de ne me sentir plus lié, ni rattaché à ceux que je prenais pur mes semblables. A moins que ce qui m'a blessé chez eux c'est ce que je redoute de voir chez moi. Je ne souhaitais pas être ce conflit, je pensais qu'on valait meiux que ça. Allez savoir où se niche la déception. .
A moi maintenant de faire le tri entre susceptibilité ou hypersensibilité, orgueil ou blessure. Mais j'ai retenu une chose, pour ne pas dire une leçon : ne plus jamais projeter ou idéaliser un groupe, une association etc.. car là où il y a l'homme, il y a "l'hommerie". 
 L'homme est devenu une machine à faire du vent là, où il y avait du vide.
Je retourne à ma solitude, elle est ma seule présence bienveillante.

Partager cet article
Repost0

commentaires