Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 14:10
Fragments imaginaires discursifs en dix prises de tête( part 1)

Prise de tête 1
Pour savoir qui je suis, il faut s’ancrer dans la réalité. La réalité est ce qui est mais moi, , vous, nous, nous l’appréhendons avec notre passé, notre environnement, notre culture, nos regards propres, le présent etc… Autant de regards pour autant de vérités.   Alors comment comprendre ce que je suis si je ne suis qu’une succession de voiles qui brouille la réalité ?
Se poser des questions est-ce déjà y répondre ?

Prise de tête 2
Si je cris en montagne, j’entends l’écho. Mon cri ne pourrait pas exister s’il ne rencontrait pas d’autres montagnes. On parle de « montagne » ou « d’obstacle » ? La montagne peut apparaitre comme un mur qui renvoie le cri. Ma voix est stoppée pour être renvoyée, elle n’est pas infinie.
Il n’y a pas d’écho dans le désert ?

Prise de tête 3
Je ne peux exister si je ne me confronte pas aux autres. Mais tout mon malheur vient de là : me comparer aux autres.
Se confronter est un jeu qui permet de s’affirmer. Or les autres ont eux aussi ce défi à relever. Alors j’avoue céder volontiers, je cède facilement devant ceux que je déclare vainqueurs.
Ils sont mieux que moi et j’aimerai tellement leur ressembler.

Prise de tête 4
Si je veux concurrencer les autres, il faut que je sois inspirant. Alors je crée une espèce d’idéal que je cherche à atteindre. Je dois avouer que par paresse, ou par orgueil, je me vois comme cet idéal parfois. Je ne suis qu’une extension fantasmée de moi, mais je ne suis qu’une image, un copier-coller de ce que je crois être bine pour moi.
Mais est-ce moi ?

Prise de tête 5
Je veux bien me libérer de toutes ces illusions et me défaire de tout ce qui me déplait chez moi.
Je me rencontre quand je me découvre : lorsque je suis confronté à de l’inédit, je ne puise pas dans mes souvenirs, mon expérience pour y faire face. C’est dans ces moments là que je me sens heureux, dans la réussite face à une situation inédite.
Vivre pleinement quelque chose d’unique.

Partager cet article
Repost0

commentaires