Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 12:25

P1020728« J’ai l’impression depuis l’enfance de fuir quelque chose mais je ne sais pas quoi, qu’est-ce que t’en pense ? »

J’ai déjà du mal avec moi-même, et je ne suis pas assez aguerrie pour les autres. Cependant après avoir raccroché , je me suis demandé si parfois on se pose  les vrais questions. Il faut prendre le questionnement à l’envers : qu’est-ce qui te gêne dans cette impression ? On avance tous dans la vie, on se construit tous dans la vie avec des frustrations, des manques, des bonheurs… chacun différents , à des degrés diverses. Ces manques, frustrations créent nos personnalités, on peut l’aimer ou non, mais on avance avec elle. Pourquoi chercher les raisons de ta gêne ? Il faut d’abord observer cette gêne, tout simplement, sans aller plus de l’avant. Fuir quelque chose mais par rapport à qui ou quel modèle ? L’esprit est toujours en agitation, et cette gêne permet d’être occupé ou de se sentir préoccupé. Si tu trouves ce quelque chose, vas-tu remettre en cause l’ensemble de ta vie ? Les changements se font souvent par pallier ou par violence qui accompagnent des moments forts de notre vie. Mais changer sur la découverte d’une révélation, c’est substituer un manque par une occupation . Et même si tu trouves, peux-tu dire avec certitude que ce sera la bonne découverte ? Tu trouveras une vérité , pas la réalité. Et l’esprit continuera à remettre sur ton chemin d’autres fuites ou d’autres questionnements. Car essayer de trouver c’est encore un moyen de se mettre au centre du questionnement, au centre de tout, et la réalité se fout bien que tu sois le centre, la réalité est un tout.

As-tu remarqué, pour terminer, que lorsque tout va bien , on ne cherche pas les raisons : on vit tout simplement en goutant le plus possible à ces moments. Ce serait inimaginable de se prendre la tête à se dire ; «  je suis heureux , c’est curieux, essayons d’en trouver les raisons, il faut surtout pas que cela recommence… » Et bien c’est pareil pour le reste : nous avançons avec ce que nous ressentons, cela nous construit, ça participe à ce que nous sommes, et le seul moyen de le vivre c’est d’en être conscient.

Es-tu sûr que le verbe « fuir » soit bien utilisé ? Tu parles « d’impression », une impression est un sentiment confus, mal défini…Encore une fois : es-tu sûr de ton questionnement ?

Partager cet article

Repost 0
Published by taotesqui.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens