Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Changer tout ! Le monde selon Valère Corréard

    26 novembre 2020

    Un changement ne se fait pas d'un claquement de doigts, avant ce chambardement que l'on espère, il y a une étape incontournable : la transition. Et c'est justement le travail que nous propose Valère Corréard au fil de ses articles ou de ses livres , et...

  • Prix 20Minutes Prisma : Noir de Lune de Estelle Tolliac

    25 novembre 2020

    Début 2020, 20Minutes nous avait demandé de participé à un jury pour le prix Roman 20Minutes dont le thème était "Place aux jeunes". Nous avons lu - et le plus souvent pour moi sur mon smartphone- plusieurs manuscrits, certains retenaient notre attention,...

  • Maman Malhia ( extrait Les Innocents )

    24 mai 2019

    J’entends la voix de Maman Malhia. Un filet de voix aigüe, un ruisseau, comme la Cèze avant les cascades du Sautadet. C’est ça la voix de Maman Mlahia : un filet d’eau qui serpente entre les meubles qui sentent le vieux. J’ouvre la porte tout doucement....

  • Celui de nous deux qui part le premier ( extrait)

    01 février 2019 ( #Celui de nous deux qui part le premier )

    "Il y eu ce premier "été-là". C e territoire qui été dessiné, qui m'a emmuré de sa frontière invisible et n'appartient qu'à moi. Cet "été-là" qui ne regarde que moi, qui est un repère dans ma propre chronologie, mon grenier à souvenirs, ma mémoire. Et...

  • "Trois jours à Jérusalmen " de Stéphane Arfi : l'art de la fugue.

    05 décembre 2018 ( #Chronique littéraire )

    « Il doit y avoir mieux que l'amour ! (…) Oui, il doit y avoir plus grand que l'amour ! Il doit y avoir plus utile que l'amour ! L'amour, ça ne marche pas, on aime et puis on déteste, on veut et on ne veut plus, on donne et on reprend ! Si l'amour est...

  • Le rituel Samain de l'Oncle Anton le druide

    31 octobre 2018 ( #Tilian et l'Ankou triste )

    A cette heure-ci, l'Oncle Anton était sur la colline dans la pénombre. Il se tenait seul face à un grand chêne. Il attendait que la nuit tombe pour allumer des bougies autour de l'arbre, le salua cérémonieusement et caressa l'écorce : – Je te salue vieil...

  • Celui de nous deux qui part le premier... ( Vibration éditions)

    09 janvier 2019 ( #Celui de nous deux qui part le premier )

    Décrire l’intimité d’un être, ce n’est pas mettre le lecteur dans la tête ou dans le cœur d'un personnage. C’est placer l’écriture au centre des silences du héros , laisser aux lecteurs le soin de découvrir ce qui est caché , ce que le personnage lui-même...

  • Que pouvons-nous quand l'amour ne peut plus rien...

    04 avril 2021

    Que pouvons-nous quand l'amour ne peut plus rien.... L'amour est une énergie; nous le savons, mais nous ne savons pas ce qu'il se cache derrière ce carburant ? Aimons nous les autres par souci d'être à notre tour appréciés ? Aimons nous parce que nous...

  • Confusion/Dillemme

    06 décembre 2020

    Je succombe au coups répétés des violences qui polluent notre monde, violences de paroles, d'actes, d'injustices, tout ce qui transforme un innocent en victime et je crève à petit feu sous les invectives de ceux qui se croient redresseurs de tors et qui...

  • Boutique Hôtel, extrait

    13 novembre 2020

    JE REPRENDS LE CHEMIN DE L’HÔTEL PAR LA RUE PRINCIPALE CETTE FOIS. J’ai besoin de croiser des vivants. Tulipia Julia semble une nouvelle fois m’attendre. La place est libre à ses côtés et, naturellement, je m’y installe. Il y a trop de vent pour se baigner....

  • Boutique Hôtel extrait

    26 septembre 2020

    JE NE CROIS PAS AU DESTIN, AUX CHEMINS TRACÉS DÈS LA NAISSANCE. Les vies se construisent à partir de dialogues permanents avec les fantômes qui nous hantent. Ex disait souvent, qu’il fallait se lever le matin comme si notre vie en dépendait et qu’il y...

  • Les murs ont la parole : lucidité

    20 août 2020

    Parfois nous avons des moments de lucidité aiguë , de conscience élevée de ce que nous offre la vie avec ses milliard de possibilités. Je ressens tout, je suis ivre de ressentir et d'entrouvrir toutes ces portes qui donnent sur des pièces que je devine...

  • Les murs ont la parole : Qu'est ce que je peux faire ?

    11 août 2020

    Souvent j'ai l'impression de mener ma vie comme on prend un vol low cost : je voyage à l'étroit, inconfortable et peste avec indignation contre les suppléments proposés hors de prix pour la qualité rendue. Et cependant, je n'ose rien dire, tout heureux...

  • Les murs ont la parole : Rentrée ( dernier post estival)

    03 septembre 2020

    Ma dernière rentée scolaire au lycée, terminale, je laisse rentrer d'abord le collège, puis c'est au tour des secondes et premières, et enfin les terminales. Deux jours de plus de vacances, ça nous donne des airs différents des autres, ça envoie du lourd,...

  • Les murs ont la parole : Number de John Rechy, la proie chasseur

    30 juillet 2020

    "C'est pour ça que je suis revenu ? Pour me prouver que je peux encore faire le tapin? Autrefois , cette expérience avait été des plus libératrices - susciter assez de désir pou être payé à rester sur un lit, immobile, comme une pierre, pendant qu'un...

  • Les murs ont la parole : en sortant de "Eté 85" de François Ozon

    03 août 2020

    L'art sert à semer des graines qui attendent le moment propice pour germer .C'est l'impression que j'ai eu en sortant de la salle du Katorza après avoir vu "Eté 85" de François Ozon. Une phrase retenue du film résume un amour de lycéen : " on invente...

  • Les murs ont la parole : Agnès Varda ( Nantes automne 2019)

    16 juillet 2020

    C’est fou, avec un simple détail, on reconnaît cette cinéaste. Je traverse la Place Graslin, un taxi s’arrête à quelques mètres de moi, arrivé à sa hauteur, la portière s’ouvre, Agnès Varda me fait un grand sourire : elle me prend pour la personne qui...

  • Les murs ont la parole : Martyr ( Porto mars 2020)

    16 juillet 2020

    Rue des Martyrs, boulevard du Massacre, Cours des Cinquante Otages…. Ici et ailleurs l’Histoire nous culpabilise en nous rappelant le sacrifice de nos aînés. Je n’ai jamais été nostalgique de l’avant, l’avant moi, l’avant notre période de paix. Les martyrs...

  • Les murs ont la parole : vestiges de 81

    11 juillet 2020

    Il s’efface avec le temps ce slogan peint en blanc en 1981 sur un mur du village d'Orsan. C’est un vestige. Peut-être qu’un jour, on ne saura plus qui était mentionné par ces lettres qui résistent au temps. On dit souvent qu'il n'y a plus de démocratie,...

  • Les murs ont la parole : Tout le monde déteste le travail ( Nantes 2019)

    13 juillet 2020

    A force de vouloir trop briller, on finit par s'aveugler de son propre orgueil. Chaque entreprise engendre un petit monde où règne les combats les plus vils , les plus lâches et les plus inutiles qu'on puisse imaginer. Je ne crois pas à cet élan , cet...

  • "Un homme sans espoir dans de place dans l'avenir" ( A.Camus) vœux de 2020

    01 janvier 2020

    Pour ces vœux de 2020, n'attendez pas de moi de la compassion sur les malheurs du monde. Je ne manque pas d’empathie, mais j'ai toujours pensé que la gravité ne rend pas forcément plus intelligent ou plus vertueux et que ce n'est parfois qu'un dérivé...

  • On the road again : l'arrivée ( fin)

    30 août 2019

    S'arrêter un peu, sortir de la voiture, se dégourdir les jambes. Le capot est chaud, je transpire, le dos de mon polo est trempé. Encore des kilomètres, de la route, de villages, des villes à traverser. C'est quand qu'on arrive ? En fin d'après-midi,...

  • On the road again : glandouille

    22 août 2019

    Il y a toujours deux trois ados qui traînent dans les patelins dans les abris-bus. Scooter à proximité, pas de casque, musique à fond et parfois bière en main. « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans » écrivit Rimbaud, mais qu’est ce qu’on s’ennuie...

  • On the road again : les vieux

    14 août 2019

    Il n’y a plus de vieux sur les bancs dans les centres ville : les Ehpad sont tous situés à l’extérieur. On préfère construire en périphérie du neuf que de rénover de l'ancien pour maintenir un lien social et donc humain. C’est à croire que la vieillesse...

  • On the road again : l'auto-stop

    02 août 2019

    Il n’y a plus d’auto-stoppeurs. Depuis l’arrivée des plateformes payantes, on a peu l’occasion d’offrir sa compagnie gratuitement. Tout devient une relation de fric. Mais ce n’est pas parce que je paye, que la conduite sera meilleure. Peut-être est-ce...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Présentation

Profil

  • taotesqui.over-blog.com
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...
  • C'est dans la profondeur du quotidien que l'on découvre l'extraordinaire c'est en partant de cette citation que je vous propose de m'accompagner sur un chemin...

Recherche

Liens